Newsletter

KEITH KOUNA

KEITH KOUNA
Biographie

KEITH KOUNA
BONSOIR SHÉRIF
8 JUIN 2018

Peu enclin à l’autocongratulation et à l’immobilisme, après trois albums applaudis vivement, une pléthore de distinctions, des tournées outre-Atlantique et la résurrection brève et spectaculaire du culte Les Goules, Keith Kouna est de retour avec un nouvel album, « Bonsoir Shérif », et un spectacle incisif comme lui seul sait les faire, empli du fiel d’un rock qui parle la langue maudite des hommes de lettres.

Car s’il fallait mettre un mot sur la carrière de Keith Kouna, ce serait bien celui-là : « Irrévérencieux ». Auteur-compositeur interprète atypique, Kouna ne s’embarrasse pas de manières pour hurler (ou susurrer selon les morceaux) les déboires et les joies de son quotidien ou, plus souvent, son aversion pour les dérives de ce monde, avec sa voix si particulière pouvant rappeler celle de Didier Wampas.

Suivant la mort de son groupe punk culte Les Goules, Keith Kouna prend le large en solo en 2008 avec Les Années Monsieur en 2008, puis Du Plaisir et des Bombes en 2012, deux albums qui confirmeront sa place parmi les auteurs-compositeurs incontournables du Québec. Après des tournées répétées en Europe francophone et une flopée de nominations dans des galas quelconques, Kouna se lance ensuite dans le pari le plus risqué de sa carrière pleine de turbulences : Le voyage d’hiver. Fruit de 4 ans de travail acharné, ce disque ambitieux sorti en 2013 est une ode au Winterreise de Franz Schubert, sur lequel Keith Kouna a réécrit des textes en français. Un virage orchestral de plus de 2 ans et un spectacle encensé par la critique et le public qui aura vraisemblablement redonné le goût du sang au musicien, qui s’est plongé dans un « retour surprise » fort attendu, et momentané, des Goules en 2016.

L’album Coma (2016) débarque en véritable révélation punk au Québec suivi d’une tournée chargée de festivals, ravivant la flamme de leurs fans en hibernation depuis près de 10 ans. À la suite de ces détours décidément hors des sentiers battus, Kouna retourne en studio tout seul, et accouche de son album solo le plus tranchant à date.

En ces temps troubles de guerres, d’attentats, de fous de Dieu, de contrôle, de sécurité, d’extrémismes florissants, d’idées et d’opinions qui macèrent dans la peur et la haine, Keith Kouna persiste et signe son offrande la plus punk à ce jour. Renouant avec ses amours adolescentes imbibées de Bérruriers Noir, Baudelaire, des Wampas et autres révoltés romantiques, ce disque s’avère être un coup de gueule contre la connerie générale, les rectums en chefs, les gérants d’estrades, les bons citoyens, les gourous politiques, religieux et médiatiques, leurs ouailles en colère et tous ceux prêts à tuer ou mourir pour un pays, pour une croyance, pour du fric ou pour avoir raison.

Inspiré par Baudelaire autant que par les Bérruriers Noirs, par Gainsbourg et par Richard Desjardins, celui qui adolescent écrivait en anglais est aujourd’hui l’auteur amoureux de la langue française que l’on connaît, parlant d’amour, de politique, de déboires ou de dérives, un musicien capable de marquer toute une génération.

LABEL: AMBIANCES AMBIGUES
TOUR FR : ULYSSE