Newsletter

JOULIK

JOULIK
Biographie

JOULIK
ENVOL
23 OCTOBRE 2018

BIO :
Avec ses mélodies vagabondes, ses entrelacs de voix inspirées et ses langues virevoltantes, JOULIK rend le lointain à portée de main. Dans son nouvel album, le sémillant trio s’offre une
escapade aérienne et envoûtante, gonflant ses voiles vocales et instrumentales des vents chauds qui caressent les contrées Balkaniques, les rives méditerranéennes ou brésiliennes voire les
fertiles plaines d’Afrique : une échappée belle de onze titres exaltants comme autant de pistes d’Envol…

Aux commandes de cette aéronef enchantée, ils sont trois à faire feu de tout bois : voix, cordes, percussions et tout instrument qui se révèle conducteur des vibrations les plus délicates. Car aguerris aux longues traversées, ces trois navigateurs connaissent le secret de ceux qui savent transmettre les émotions : la chanteuse-accordéoniste Mélissa Zantman, le guitaristeoudiste Robin Celse et la violoncelliste Claire Menguy ont nourri leurs parcours artistiques au sein de formations de musiques du monde, de chanson, de répertoires classiques et parfois même de projets au croisement de la danse, du théâtre ou des arts du cirque. Cette diversité des langages affleure à chaque recoin de l’univers de JOULIK, dans cette folk-music revisitée à l’aune d’une poésie nomade et dans ces traditions sonores rénovées par la légèreté des voyageurs inspirés.
De Morenika à la Serena, on se laisse griser par l’ivresse des chevauchées en territoires inexplorés et néanmoins familiers. On se fait cueillir par le survol de ces paysages harmoniques et oniriques, ces langues inventées et ces langues collectées qui se succèdent, se répondent et s’interpellent dans une émouvante tour de Babel. Tour à tour joyeux, mélancolique, espiègle, intimiste ou enjoué, cet édifice musical en appelle à ce qui enrichit et ne peut diviser. Comme la promesse d’un chant universel.

Les titres s’égrènent alors en ladino (la langue vernaculaire judéo-espagnole), en français, en italien, en portugais, en wolof ou dans une langue imaginaire, pour dessiner une itinérance aux doux parfums d’Ailleurs. Cette volée d’idiomes sert ainsi de passionnant laboratoire à la voix de Mélissa Zantman, expérimentant timbres et placements inédits, dans une puissance d’interprétation qui prend toute sa splendeur sur scène.
Les compositions d’Envol déploient dès lors une palette inouïe de sentiments qui passent de l’antique complainte amoureuse des marins ibériques sur une Morenika à la fois douce-amère et lyrique, à la flamme nostalgique et flamboyante du traditionnel italien Ciao Mama, en passant par les fragilités intérieures et funambulesques de Malgré Moi ou l’allégresse contagieuse de La Em São Paulo, reprise solaire de la brésilienne Renata Rosa.
Et si le chant – parfois polyphonique – livre un tel champ d’émotions, c’est qu’il trouve sa voie royale dans les instrumentations agiles et aventurières d’un accordéon, d’un violoncelle majestueux, d’une guitare virtuose, d’un oud ou d’un mandole algérois tressant leurs cordes et leurs accords dans les rythmiques impairs ou dans les quarts de tons, sur des terrains de jeu qui s’affranchissent sans peine des frontières. Tout devient alors possible. Une évidence.
Les groove gnawa et afro peuvent s’attiser dans Siriguiri ou Adouna et côtoyer une valse taupienne aux vibrations amples et raffinées d’inspiration classique. Une trépidante Serena peut répondre au virtuose Open Day, et convoquer dans le même élan, une profondeur méditative autant qu’une fougue exaltée. Entre nuances et dynamiques, JOULIK sait faire respirer sa musique pour lui donner du souffle. Une vertu précieuse pour qui souhaite voyager loin et haut.
Symbole d’un album captivant et abouti, Chrysalide cristallise cette orfèvrerie sonore de langues imaginaires, de pulsations et de percussions déroutantes, de voix qui conversent et se confondent, de ces arrangements perlés qui signent in fine la métamorphose d’un trio aux ailes désormais bien déployées.
Résolument prêt à prendre son Envol…

EXTRAITS DE PRESSE :
« Cette musique là s’écoute, se vit en tapant des mains et se nourrit d’influences multiples. » LE PARISIEN

« La beauté des polyphonies, le travail sur la sonorité et le rythme, la fraîcheur et l’énergie dégagées caractérisent ce groupe toujours inventif, qui donne le temps aux morceaux de
nous envoûter » HEXAGONE

LABEL: LA CLIQUE
DISTRIBUTION : ABSILONE / SOCADISC